Azawad 24

 

Azawad24 est une société privée et indépendante dont le but est de donner une information rapide des évènements qui secouent l'Azawad.

 

Contrairement à d'autres organisations médiatiques de l'Azawad, Azawad24 donne l'information directe, sans langue de bois et sans ambiguïté.

 

La langue de bois, nous ne connaissons pas!

 

logo-fp

 

Traduction dans votre langue

French Arabic Chinese (Simplified) Dutch English German Hebrew Italian Japanese Korean Portuguese Russian Spanish

Anefif: Le MNLA calme la fougue guerrière de la coalition malienne et récupère du matériel militaire

defile-armee-mali

Comme rapporté hier par Toumast Press, l'agence d'information Touareg, l'armée malienne appuyée par des milices ethniques et des organisations narcoterroristes à attaquer le MNLA hier à Anefif (francisé par l'appellation Anefis).


Après les premières heures d'affrontements, les forces du MNLA ont procédé à la dispersion des forces ennemies qui étaient trois fois plus nombreux que l'unité du MNLA présente dans la ville d'Anefif.
C'est après avoir réussi à écarter les forces ennemies que le MNLA a changé de tactique et portant de fortes pertes au sein de la coalition ennemie (Mali plus milices plus narcoterroristes). Parmi les pertes coalisées qui ne sont pas encore complètement évaluée par le MNLA, quatre véhicules de combats ont été calcinés. Selon les combattants du MNLA auteurs des faits de guerres, ils n'ont pas vu les occupants s'échappé des voitures. En d'autres termes, les occupés, non comptabilisés sont selon toute vraisemblance parmi les victimes.
Depuis quelques semaines, les soldats de l'Azawad nous signalaient que leur objectif premier était de s'approvisionner en matériel militaire chez ceux qu'ils appellent leur seul bailleur de fonds dans le monde, entendez par là l'armée malienne. Dans ce chapitre, un soldat de l'Azawad nous annonce avoir récupéré un camion militaire servant de logistique, c'est-à-dire un camion transportant du matériel militaire neuf de premiers cris.
Entre le début de l'affrontement et la fin des combats, la radio française RFI a parlé à un porte-parole de l'armée malienne. Tout sur de lui, il affirmait: «la guerre est la seule solution pour tenir les élections à Kidal». Après avoir comptabilisé les pertes dans son camp, cet officier malien à changer de discours deux heures plus tard en affirmant notamment que «Notre priorité, vous savez, c'est le dialogue.»
Interrogé aux abords d'Anefif, un soldat de l'Azawad nous dit:

«Il est dommage que l'armée malienne commence à calmer sa fougue guerrière. On commence à peine à reprendre du matériel militaire. Le Mali semble avoir tant regretté ses actions qu'ils ont appelés à la rescousse une unité de l'armée française qui semble les protéger à Anefif.»


- Azawad 24