Azawad 24

 

Azawad24 est une société privée et indépendante dont le but est de donner une information rapide des évènements qui secouent l'Azawad.

 

Contrairement à d'autres organisations médiatiques de l'Azawad, Azawad24 donne l'information directe, sans langue de bois et sans ambiguïté.

 

La langue de bois, nous ne connaissons pas!

 

logo-fp

 

Traduction dans votre langue

French Arabic Chinese (Simplified) Dutch English German Hebrew Italian Japanese Korean Portuguese Russian Spanish

A Kidal, les soldats de l'Azawad remercient le ciel pour la prochaine arrivée de l'armée malienne

combattants-mnla-tbt-iab

Après des mois de replis tactiques, de mensonges et de faux départs, l'armée malienne semble enfin prendre petit-à-petit de la confiance pour essayer de se frotter les mains au MNLA dans la région de Kidal.

Comme confirmé plutôt par l'agence d'information Toumast Press, la gendarmerie de Kidal en étroite collaboration avec l'armée du MNLA a mis aux arrêts ce weekend un groupe bien garni d'officiers supérieurs maliens (dont des Capitaines) et des agents de la Sécurité d'Etat. A l'heure actuelle, les prisonniers dorment a la prison centrale de Kidal où ils continuent de divulguer tous leurs plans.
Parmi les plans qu'ils ont divulgués, il y avait d'abord leur objectif de semer le chaos dans la ville et la position du gros des troupes maliennes qui se trouvent dans la ville de Tarkinte entre Gao et Kidal. Après verification par les forces du MNLA, l'armée malienne est effectivement en mouvement.
Juste après, des unités du MNLA ont commencés à refaire les préparations d'accueil de l'armée malienne. Pour rappel, ils avaient déjà mis en place ces mêmes préparations au mois de Mai mais l'armée malienne a finalement été submergé par la peur et a refusé de se rendre à Kidal.
Un combattant du MNLA interrogé par Azawad 24 affirme à Kidal:

"Nous remercions le ciel pour cette bénédiction qu'est l'arrivée des fuyards de l'armée malienne. Ils reçoivent depuis des mois des nouveaux armements sortis directement des usines d'armements russes, chinois et européens. Nous nous n'avons que des vieilles kalachnikovs qui datent des années 1970 et 1980. Lorsque les soldats maliens viendront, nous allons prendre soins de ne pas détruire leur armements, nous allons tous simplement les faire fuir encore et nous allons ramassés derrière eux les armements, munitions, véhicules et provisions qu'ils laisseront derrière eux. Si la communauté internationale arme le Mali, nous nous n'avons personne d'autre pour nous armer à part l'armée malienne. Nous sommes reconnaissants pour cela." 

En conclusion, les soldats de l'Azawad ont le moral au beau fixe à l'heure d'accueillir ceux qu'ils appellent leur unique bailleur de fond.
La seule question qui se pose maintenant, l'armée malienne aura-t-elle le courage de se rendre à Kidal? Une partie du peuple malien poussera-t-il son armée à partir subir un hécatombe dans des terres inconnues, lointaines et hostiles? Les prochaines semaines nous donneront des éléments de réponse.


- Azawad 24

 

 

Cliquez ici pour voir des images de la fuite de l'armée malienne.



Cliquez ici pour voir des voitures blindés abandonnés par l'armée malienne après sa fuite.