Azawad 24

 

Azawad24 est une société privée et indépendante dont le but est de donner une information rapide des évènements qui secouent l'Azawad.

 

Contrairement à d'autres organisations médiatiques de l'Azawad, Azawad24 donne l'information directe, sans langue de bois et sans ambiguïté.

 

La langue de bois, nous ne connaissons pas!

 

logo-fp

 

Traduction dans votre langue

French Arabic Chinese (Simplified) Dutch English German Hebrew Italian Japanese Korean Portuguese Russian Spanish

Le MNLA écrase violemment une colonne terroriste qui s'attaquait à la population civile de Ménaka

Combattants-MNLA-Drapeau-text

Comme il l'a démontré pleinement avec l'armée criminelle et génocidaire du Mali, le MNLA sait être patient et sait aussi utiliser toutes les autres voies avant d'utiliser la force militaire. Et comme il l'a aussi démontré lors de la débandade du Mali en 2012, lorsque le MNLA utilise la force militaire, l'ennemi n'a plus aucune chance.

Hier ce sont les narcoterroristes du MUJAO qui ont subi la foudre destructrice du MNLA parce qu'ils ont abusés de la patience d'un MNLA qui ne pouvait plus tolérer les violations de droits de l'Homme que qu'ils faisaient subir aux populations azawadiennes de la région de Ménaka depuis des mois maintenant.

Le MUJAO ayant lancé la goutte d'eau qui a fait déborder le vase, le MNLA a immédiatement dépêché dans la région une unité «armée jusqu'aux dents» dont l'objectif était non seulement de repousser les terroristes dans leurs derniers retranchements mais aussi de donner un exemple à l'armée criminelle et génocidaire du Mali qui se trouvait à quelques kilomètres dans la ville de Ménaka sous la protection des soldats français.

A l'heure prévue pour l'assaut, l'unité du MNLA s'est divisée en plusieurs groupes pour tendre une longue et violente embuscade aux narcoterroristes du MUJAO qui se trouvaient à bord de 11 véhicules.

Après des heures rythmés par les bruits de rafales, de mitraillettes, de mortiers et de kalachnikovs, les terroristes du MUJAO ou plutôt ce qu'il en restait ont eu la chance de leur vie en arrivant à s'extirper de la zone d'embuscade. Derrière eux, ils ont abandonnés voitures et armements, mais ils ont pu apporter avec eux leurs morts.

A Kidal, il se dit que cette manœuvre n'était qu'une mise en forme, presqu'un entrainement militaire pour rappeler à la France et au reste de la communauté internationale que seul le MNLA peut faire véritablement nettoyer l'Azawad, et par ricochet le Sahel, de la présence terroriste.

Le rappel était aussi pour l'armée criminelle et génocidaire du Mali qui continu toujours de rêver de son entrée dans les villes sous contrôle du MNLA notamment Kidal, Aguelhoc, Tessalit, Tine-Fadimata et autres Tine-Zawatene.

Au vu de la violence de l'offensive contre les narco-terroristes du MUJAO, le Mali ferait mieux de se remémorer qu'un Homme prévenu en vaut deux.

 

- Azawad 24