Azawad 24

 

Azawad24 est une société privée et indépendante dont le but est de donner une information rapide des évènements qui secouent l'Azawad.

 

Contrairement à d'autres organisations médiatiques de l'Azawad, Azawad24 donne l'information directe, sans langue de bois et sans ambiguïté.

 

La langue de bois, nous ne connaissons pas!

 

logo-fp

 

Traduction dans votre langue

French Arabic Chinese (Simplified) Dutch English German Hebrew Italian Japanese Korean Portuguese Russian Spanish

La Jeunesse Volontaire de l’Azawad rejette les négociations de Ouagadougou en l’état actuel

JVA-azawad24

 

Votre journal Azawad 24 a reçu un communiqué de la Jeunesse Volontaire de l'Azawad qui rejette les négociations de Ouagadougou en l'état actuel entre des mouvements azawadiens et les autorités maliennes.

Ci-après se trouve le communiqué.

 

Le Bureau Principal de la Jeunesse Volontaire pour l'Azawad (JVA) dans le souci de faire entendre les aspirations profondes du peuple de l'Azawad, et de faire honneur aux martyrs majoritairement jeunes ; prévient contre la signature inconsidérée du pré-Accord de Ouagadougou aux discussions duquel les Forces Vives de l'Azawad, ne semblent suffisamment apporter leur adhésion.

Par ailleurs, la JVA attire l'attention de l'opinion nationale et internationale sur l'impérieuse nécessité de ce qui suit :

1. Arrêt immédiat des exactions, massacres, arrestations arbitraires et spoliation quotidiennement menées par l'armée malienne et ses milices contre des azawadiens à cause de leurs appartenances ethniques et leurs convictions politiques;

2. Refus catégorique d'une présence militaire malienne dans la région de Kidal, la seule qui échappe aux massacres, au moment ou les forces maliennes sont ouvertement discréditées pour ce qui est du respect des droits de l'Homme.
Il y'a cinq mois, la communauté internationale par ses forces et ses moyens a payée cher pour sauver ce qui restait du Mali. Alors, celle-ci devra mériter le droit d'exception de gérer la tutelle de la région de Kidal jusqu'à l'élection d'un pouvoir légitime, sans que cela ne mette en cause le principe de respect de l'intégrité territoriale du Mali ;

3. Arrestation et émission de mandats d'arrêts internationaux contre toutes les personnalités militaires et politiques soupçonnés de crimes et de délits graves depuis le début de la crise et cela sans distinction aucune;

4. Maintient sans conditions de l'appellation historique «AZAWAD », unanimement partagée par les populations autochtones de la région.

 

La JVA prévient la communauté internationale contre un soutien à un Etat qui ne prépare que répression et vengeance contre une franche de son peuple. Une telle attitude ne saura être considérer que comme une complicité passive à l'égard de crimes contre l'humanité. La protection de tout un peuple en danger ne saurait donc faire l'objet ni de chantage, ni de complaisance à l'égard d'un Etat failli dont les dirigeants actuels sont sans légitimité ni légalité. « L'autorité d'Etat ne s'impose pas par la force, elle se cultive ».

La JVA engage vivement :

1. les responsables des mouvements nationalistes azawadiens à :

 

a) Prendre le temps nécessaire pour consulter équitablement leurs bases populaires y compris dans les pays de refuges ;

b) A ne pas trahir la confiance du peuple de l'Azawad qui leur a confié son destin avec une aussi grande ferveur ;

c) A ne pas mettre en balance, une sollicitation d'amnistie en faveur de qui se soit au détriment des intérêts collectifs du peuple de l'Azawad et à solliciter la mise en place par la CPI (Cours Pénale Internationale) d'un Tribunal Spécial Indépendant pour le Mali qui tranchera équitablement en faveur de toutes les parties en conflits ;

 

2. Aux représentants des différentes institutions sous-régionales et internationales impliquées dans le processus de :

a) Poursuivre le processus de négociations en le complétant parallèlement par un volet justice, puis de l'interpellation sans distinction (mandat d'arrêt) de toute personnalité responsable de crimes ;

b) Concevoir et mettre en œuvre un train de mesures concrètes et crédibles visant à protéger les populations quotidiennement victimes de répressions de l'armée malienne et ses milices.

Fait à Nouakchott, le 16 Juin 2013
Pour le Bureau Principal.
Le Secrétaire Général
Attaye Ag Mohamed

.